Les méditations occidentales: le programme MBCT (2/2)


Méditation /

Comme nous l’avons vu dans les articles précédents, la méditation est une pratique contemplative.

Cette pratique permet d’offrir une attention particulière à un objet choisi : la respiration, les sensations corporelles, les perceptions environnementales, les émotions.

En Orient, les pratiques de méditation s’inscrivent dans une démarche spirituelle tandis qu’en Occident elles peuvent en être dissociées.

La méditation peut s’inscrire dans une démarche visant le bien-être ou même être une démarche thérapeutique.

En effet, aujourd’hui plus de 1300 centres, cliniques et hôpitaux à travers le monde occidental appliquent la méditation Mindfulness (Pleine conscience).

Cette méditation est une méthode laïque et à visée thérapeutique.

A la suite de Kabat-Zinn, les psychologues cognitivistes Zindel Segal, John Teasdale et Mark Williams ont développé la MBCT (thérapie cognitive basée sur la pleine-conscience).

Vous pouvez entendre (n’hésitez pas à mettre la traduction française dans les sous-titres) le TEDTalk de Segal ici.

Le programme MBCT

Il reprend et adapte les huit séances du programme MBSR (Mindfulness Based Stress reduction program) de Jon Kabat Zinn en intègrant des éléments de thérapie cognitive et comportementale pour la prévention de la dépression.

Le psychiatre Christophe André est considéré comme le pionnier de cette pratique en France puisqu’il l’utilise depuis 2004 au Service Hospitalo-Universitaire de l’hôpital Sainte-Anne.

Il considère la méditation comme un “ outil adjuvant aux différentes prises en charge, médicamenteuses ou psychothérapeutiques ”.

 

Les bénéfices de la méditation

D’une manière générale, et comme vu dans les articles précédents,  de nombreuses recherches ont conclu que la méditation favoriserait le bien-être (Lutz et al., 2008).

Concernant la dépression, des recherches ont montré qu’en pratiquant la méditation on voit diminuer de moitié les risques de rechute. 

En effet la méditation permet notamment de se prendre du recul par rapport à ses pensées et de stopper le processus des ruminations.

La méditation favorise l’acceptation et la régulation des émotions. 

Le programme MBCT propose également la mise en place de stratégies concrètes pour contenir la souffrance émotionnelle.

Les effets de la méditation sont tellement importants que les indications pour ce programme sont en train de s’élargir.

En effet, l’approche de la pleine conscience a montré son intérêt également face à différentes difficultés, y compris chroniques telles que :

Au niveau psychique :

  • Soutien face à la maladie chronique (comme le cancer, la fibromyalgie,…)
  • stress, crises de panique et anxiété chronique
  • addictions avec ou sans produit
  • troubles des conduites alimentaires
  • impulsivité (sautes d’humeur, accès de colère, crises de boulimie)
  • prévention des rechutes dépressives
  • troubles de l’attention

Au niveau physique :

  • maladies cardiaques, hypertension
  • douleur
  • insomnie
  • meilleure immunité

 

Les limites de la méditation

La méditation nécessite une pratique quotidienne.

Elle demande donc beaucoup de temps, de patience et de persévérance.

Elle demande de la motivation et de l’engagement.

Pour les même raisons, si une personne se trouve dans une souffrance aigüe, la méditation n’est pas non plus adaptée. L’exigence de la pratique nécessite d’avoir accès à ses ressources physiques et psychiques.

Etant moi-même formée à l’instruction des groupes MBCT, n’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus ou vous inscrire à ce programme.

#méditation #dépression #MBCT #Christophe André #pleine conscience #mindfulness #PACA #Bouches-du-Rhône #Aix-en-Provence #Eguilles #psychologue #thérapie #thérapie de groupe #thérapie cognitive 

 

 

Partager l'article
  • 5
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.