Les différentes méditations occidentales: la méditation MBSR (1/2)


Méditation / mardi, novembre 21st, 2017

La méditation laïque en Occident peut s’apprendre de différentes façons (cette liste n’est pas exhaustive):

 

Aujourd’hui, je vous propose de vous parler de la MBSR plus en détail.

MBquoi?

  • MBSR

Quand je prononce cet acronyme, en général les fronts se froncent et les yeux se plissent.

Pour la petite histoire, au départ, il n’y avait que la MBSR, la Meditation Based Stress Reduction ou réduction du stress basée sur la pleine conscience.

C’est John Kabat-Zinn qui, en 1979 (oui, ça date!), avait créé ce programme dans un Centre Hospitalier du Massachusetts. Il a voulu inscrire cette pratique dans une médecine intégrative: appréhension globale (corps et esprit) de la personne.

Il s’était appuyé sur ses propres expériences personnelles de la méditation (zen, vipassana) et du yoga pour inventer une méthode qui pourrait être reconnue scientifiquement pour aider les patients à vivre au mieux leur hospitalisation et ses effets (douleurs liées à la maladie, aux traitements, au stress…).

De nombreuses études ont démontré comment ce programme développait une meilleure qualité de vie. Initialement développés dans les hôpitaux, les programmes de réductions du stress sont aujourd’hui utilisés partout grâce à la reconnaissance des bénéfices de la pratique de la méditation. Aujourd’hui, en France et dans le monde, plusieurs écoles utilisent la méditation et voient des effets sur les capacités d’attention, de concentration et de régulation émotionnelle des enfants.

Même plusieurs grandes entreprises comme Apple, Yahoo ou Google l’utilisent aussi à travers le monde et ont observé l’augmentation des compétences (productivité, créativité) et du bien-être au travail. La méditation toutefois ne peut être instrumentalisée dans un but de rentabilité, la dimension éthique restant à protéger.

Pour Kabat-Zinn, la mindfulness (pleine conscience ou pleine présence) consiste en “diriger son attention d’une certaine manière, c’est-à-dire délibérément, au moment présent, sans jugement de valeur sur l’expérience vécue” (cf: Où tu vas tu es, John Kabat Zinn).

Cette pratique permet de reprendre la liberté de ses choix, qui ne sont plus faits de manière automatiques.

Structure du programme MBSR et méthode :

En général avant le programme il y a un entretien avec l’instructeur pour vérifier que la méditation est une bonne orientation pour la personne à ce moment-là de sa vie.

Le programme lui-même se déroule sur deux mois, avec huit séances hebdomadaires d’environ deux heures.

On y apprend comment pratiquer la méditation de manière formelle et informelle.

Petit à petit, on prend mieux conscience de nos pensées, de nos émotions, de nos sensations. Cela nous permet de percevoir lorsqu’on fonctionne en pilotage automatique, comment se déclenchent nos ruminations, nos habitudes comportementales….pour s’offrir de nouvelles perspectives.

Au sein de chaque séance, il y a un temps d’exploration pour partager son expérience de la pratique. Ce temps est très riche car il permet aux participants d’échanger entre eux, de se donner des conseils et d’avancer dans leur pratique.

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter ces sites:

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *