Tout est lié et re-lié…ou comment associer permaculture et méditation


Méditation, Vie quotidienne /

Il pourrait sembler que chaque discipline a son champ bien délimité, borné.

Il y a différents domaines qui m’intéressent et vu de l’extérieur, on pourrait trouver qu’il est difficile de trouver une certaine cohérence.

Et pourtant, pour moi il y a un lien très tenu entre eux.

Aujourd’hui je vais vous parler de la méditation et de la permaculture.

Toutes les deux proposent une philosophie de vie, à la fois différente et semblable.

Hier soir, j’étais justement à une conférence à la maison de la philosophie qui s’intitulait:

“La permaculture, une philosophie à vivre”.

Nathan, le conférencier, nous a rappelé qu’elle avait pour finalité de créer des modes de vie soutenables, viables: c’est la culture de  la permanence.

Elle est basée sur des valeurs altruistes extraites de l’observation de la nature:

  1. Prendre soin du vivant, de la terre
  2. Prendre soin de l’homme: de soi et des autres
  3. Être généreux en produisant en abondance des biens partageables

Pour parvenir à cela, David Holmgren propose 12 actions simples:

  1. Observer et interagir
  2. Récupérer et stocker l’énergie
  3. Obtenir une production
  4. Appliquer l’auto-régulation et accepter les rétroactions (NDLR: ça veut dire aussi accepter la remise en question…)
  5. Utiliser et mettre en valeur les ressources et services renouvelables
  6. Ne pas produire de déchets
  7. Planifier de la structure aux détails
  8. Intégrer plutôt que séparer
  9. Utiliser des solutions à petite échelle et lentes
  10. Se servir de la biodiversité et la valoriser
  11. Utiliser les bordures et valoriser le marginal
  12. Face aux changements être inventif

Ces principes constituent une véritable boussole qui guide nos choix, même quand notre chemin semble être une impasse ou qu’il comporte un nombre trop important d’intersections.

La permaculture c’est aussi une vision du monde qui considère que tout élément participe d’une même unité, du même mouvement d’évolution. Tous ces éléments inter-reliés se soutiennent entre eux.

Maintenant que nous avons vu ce que c’était que la permaculture, comment la relier à la méditation?

Je vais revenir sur le premier et dernier principe cité de la permaculture.

Dans la méditation, comme dans la permaculture, le principe n°1, la base, le socle, la reine-mère c’est:

OBSERVATION

Juste observer la réalité telle qu’elle est à l’intérieur et à l’extérieur de soi.

Sans jugement ni reproche: l’accueillir telle qu’elle est.

Et surtout, sans chercher à la modifier sans l’avoir comprise.

Si c’est comme ça maintenant, c’est qu’il y a une bonne raison et il est important de la comprendre avant de faire le pas suivant.

Pourquoi? Parce que tant qu’on a pas compris le message, qu’on a pas saisi l’enseignement qui se cachait derrière cet événement, il risque de se présenter encore et encore.

Gitta Mallasz nous dit: “Une leçon te sera présentée sous diverses formes, jusqu’à ce que tu l’apprennes. Quand tu l’auras apprise, tu pourras passer à la leçon suivante”.

Cela peut paraître un peu austère mais pour la permaculture et la méditation, ça touche juste!

Enfin, quand on médite on apprend que TOUT change tout le temps. La seule chose permanente, c’est le changement.

Si on en a marre de boire la tasse à chaque nouvelle vague de changement alors…

il nous reste à jouer avec ces vagues en étant observateur et créatif!

Crédit Photo:

Partager l'article
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.