Rater son vol…Mais pas le voyage!


Vie quotidienne /

La préparation d’un week-end parfait

Le week-end dernier, il m’est arrivé une drôle d’expérience.

Mon compagnon, grand amateur de l’Italie (et de pizzas!) rêvait depuis plusieurs années de découvrir Naples.

Il y a 6 mois de cela (pour avoir le meilleur prix), j’avais réservé des billets à un prix très intéressant (merci Léo) pour cette destination. Je voulais faire une surprise à mon compagnon et lui avais donc simplement demandé de réserver son week-end pour une destination inconnue.

J’avais proposé à un couple d’amis de nous retrouver, ce qu’ils avaient accepté. Ils habitent à l’étranger et nous nous voyons à de rares occasions. Je n’avais même pas encore eu la chance de rencontrer la petite fille de mon amie d’enfance.
Tout était merveilleusement organisé. J’avais trouvé les cadeaux que je voulais leur offrir, réservé les vols, les parking de l’aéroport, l’hôtel, etc… J’avais même demandé à une amie mariée à un napolitain les bons plans de la ville (alors qu’habituellement nous sommes plutôt dans l’improvisation totale).

Bref, tout semblait rouler comme sur des roulettes.

Le matin du vol, nous nous étions levés beaucoup plus tôt que nécessaire (nos sacs étant déjà prêts) et avons donc pu prendre la route avec une rare sérénité (normalement les départs sont toujours un moment propice aux disputes, reproches sur ce que l’un ou l’autre a oublié, aurait dû faire, etc…).

Comme prévu par Waze que nous avions consulté la veille, la route était dégagée et nous circulions sans encombre.
Quand soudain, alors que nous étions en train d’arriver à la sortie d’autoroute qui devait nous mener à l’aéroport, toute la circulation s’est arrêtée.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Je suis soignante, je médite...et pourtant j'ai besoin d'aide

Nous avons attendu de nombreuses minutes avant de comprendre que la police avait réduit le nombre de voies de circulation pour, un peu plus loin, les condamner complètement, nous obligeant ainsi à sortir de l’autoroute.
A vol d’oiseau, quelques minutes nous séparaient alors de l’aéroport mais dans la réalité routière…nous savions que notre avion allait s’envoler sans nous (j’ai quand même mis un certain temps avant d’accepter l’évidence).

Une fois l’information reçue par mon cerveau, j’ai tenté de voir s’il était possible d’annuler ou déplacer toutes les réservations faites…sans succès.

J’avais raté ma surprise (j’ai fini par lui dire la destination, bloqués entre deux camions sur l’autoroute) mais surtout nous avions raté l’opportunité de voir nos amis, de visiter Naples, de manger de délicieuses pizzas…et perdu du temps et de l’argent.

Nous avons repris, penauds, la route direction la maison.

L’inattendu comme espace de respiration

Bizarrement, ce week-end nous a fait du bien.

Comme nous avions prévu de ne pas être là, aucune tâche n’était planifiée, aucun rdv prévu…et nous avons pu en profiter sans culpabiliser.
C’est ce qui m’a semble le plus étrange.
D’habitude, si je ne “fais” rien durant un week-end, je culpabilise, je pense à toute ma to-do-list qui m’attend et ne me sens pas légitime à “juste profiter du moment présent”.

Et pourtant là, en étant dans un espace-temps différent de celui qui était prévu, rien n’était attendu de nous ici.

C’est comme si le fait d’être ici alors que tout le monde nous imaginait là-bas nous étions en dehors du monde (c’est un peu bizarre comme sensation).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  5 sources de bonheur inspirantes révélées par la méditation

Il y a eu quelques hésitations à traiter des soit-disant “urgences” puisque nous étions là. Mais très vite nous nous sommes rappelés que nous ne devions pas être là, et que cela aurait donc bien dû attendre notre retour…

La conclusion de cette histoire?

Nous allons plus souvent prévoir un week-end comme cela. Nous allons l’appeler “notre week-end napolitain”, où nous nous retrouvons vraiment.

Cette phrase résume parfaitement cette idée:

“We are human beings, not human doing”.

Et vous, quand aura lieu votre week-end napolitain?

 

 

Partager l'article
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.